Trio Normand de Lillebonne

Retour dans le 76 ce dimanche 22 Septembre, pour une épreuve que j'ai programmée au Team, qui se prépare au championnat national de contre-la-montre ufolep. Une semaine avant le grand rendez-vous c'est le pied, et d'autres équipes l'ont bien compris. Comme nous arrivons sur les lieux bien en avance, l'ambiance entre alain, Guy et moi eest on ne peut plus détendue. Les blagues et les fous rires vont de bon train, pendant qu'Alain prépare les home-trainer. De mon coté, je mange la salade de pates au saumon que Guy a préparé avec brio. Je tente de me détendre ensuite, avec une micro sieste qui n'aura jamais lieu, puisque je ne tiens pas en place. Vivement 15h02, le départ ! Sensations assez étranges d'une motivation et d'un goût à la compétition qui semblent me ronger depuis la fin du mois d'Août. L'envie de faire une belle saison 2014 est bien là. Bref, passons au départ. Positionnés sur la ligne, assis sur nos vélos, nous sommes tenus en équilibre par des commissaires de course. Alain à ma droite, Guy à ma gauche. Le speaker nous présente au public en parlant de picards qui ont fait le déplacement, la Picardie, terre de l'ancien champion sur piste, Philippe Hermenault. Trente secondes avant le départ, l'animateur se tait, la musique s'arrête. Ca m'amuse, c'est stressant. Les copains sont concentrés, les yeux rivés sur leur roue avant. Alors je lève ma tête et pour relacher l'ambiance, j'exprime un "C'est trop calme, beaucoup trop calme !" Ca fait rire des spectateurs... 5, 4, 3, 2, 1, 0. Alain passe devant, je le suis. Guy dans ma roue, subit le départ un peu rapide, malgré le bon echauffement orchestré par mon cousin. Il en est de même pour moi. Après mon premier relais je crains le pire pour le reste de la course. Au final, lorsque nous sommes rattrapés par une équipe, la motivation efface la fatigue... d'autant plus qu'ils semblent pas fair-play voire un peu tricheurs, car suceurs de roue.

Alain, en mettant les points sur le "i" avec eux déclanche une lutte bien acharnée que j'adore. Nous ne les lachons pas, et ils font de même. On se double, on se dépasse, on s'observe... C'est la guerre et je ne manque pas de le crier pour que Guy, en peine, ne lache rien. Mais il est teigneux, rien ne le décourage, même afaibli il répond présent. Je l'ai décrit à notre voisin et ami de parking comme une mauvaise herbe, une race d'homme comme on n'en fait plus de nos jours. Sacré Guy ! Alain, généreux depuis le début organise les relais. Sa science de la course et son sens de l'observation nous aident à juger nos "ennemis". Lesquels n'hésitent d'ailleurs pas à sauter dans les roues d'autres équipes qui nous doublent au 2° tour. Nous revoici donc seuls sur les routes seinomarines. Guy parvient à prendre des relais. Pour le soulagé, je prends une position très verticale, les mains sur le guidon, afin qu'il s'abrite un maximum du vent derrière moi. Quand je le peux, j'aime jouer ce rôle d'équipier modèle. Dans la longue côte de la fontaine murée, les spectateurs nous attendent et nous redonne du punch pour finir la course. Passé cet endroit, nous savons que le plus dur est fait. Nous donnons tout ce que nous avons et à notre grande surprise, nos amis du CC Salouel ne sont pas encore derrière nous. Ont-ils crevé ou chuté ? Peu importe, nous commencons à penser que notre preformance ne sera pas ridicule. Effectivement, nous finissons 14°, ou plutot 13°, pour faire plaisir à Guy, puisqu'en effet nous finissons avec exactement le même temps. Il y a donc un 13 et un 13 bis. Quelle fierté d'être président de ces deux cocos qui ont fait honneur au club, une fois de plus. Les vikings connaissent désormais un nouveau club. Nous avons bien souffert, c'est ce qu'on voulait. Pleinement satisfait de ma course, puisque je ne pensais pas être à la hauteur de mes équipiers, j'ai mis quelques jours à m'en remettre. De belles images plein la tête qui nous feront renouveler l'exploit l'année prochaine sûrement.

C'est parti pour 50km à bloc !
C'est parti pour 50km à bloc !
Je ramène les copains à l'arrivée.
Je ramène les copains à l'arrivée.

mer.

17

févr.

2016

2nd Trail Samarien

Lire la suite

sam.

13

févr.

2016

La Flesselloise

Lire la suite